Enrichir son OPAC / Marianne Clatin

– Encart de recherche simple dès la première page (accès à la recherche avancée seulement en rebond à partir de la liste des premiers résultats).
– Couvertures : BM Angers présente les couvertures d’amazon (uniquement sur livres, car le SIGB Millenium ne peut le faire que sur l’ISBN). Clermont avec Absysnet a voulu tester les API GoogleBooks plutôt que les webservices Amazon (vers le site de qui on devrait normalement légalement faire le lien – quelqu’un d’une BDP avance que ce serait d’ailleurs illégal en France). Tous disent que l’équivalent Electre est payant et cher. Dans le cadre d’OpenLibrary (OPAC communautaire) ; chaque bibliothèque ne pourrait-elle pas contribuer avec ses couvertures ? Également une base à 50 euros l’abonnement, qui ne demande que 2 lignes de codes à partir de l’EAN pour l’intégrer à son OPAC.
– DVD : liens sur bandes-annonces (ex. : Allociné).
– Fonctions « partager » (Facebook, Twitter..).
– Evaluation par les lecteurs (système d’étoiles). On est aujourd’hui habitué à cette fonction sur tous les sites, donc pourrait paraître étrange au lecteur de ne pas y avoir accès. Mais la question se pose de savoir s’il y a un sens à maintenir le service s’il est trop peu utilisé, ainsi que de sa pertinence en bibliothèque universitaire. Chaque acquéreur pourrait se servir de ce système d’étoiles sous un angle prescriptif pour souligner les livres issus de bibliogaphies d’enseignants (puis créer des comptes pour les profs afin qu’ils puissent le faire aussi). Question posée d’une communauté universitaire de mutualisation de ces recommandations.
– Mettre les bibliographies en ligne sur le site, avec chaque titre cliquable qui réfère vers la notice bibliographique (par l’ISBN par exemple) dans l’OPAC.
– Que faire avec les recherches qui ne ramènent aucun résultat ? Rennes 2 a mis un lien vers Ubib (boîte de dialogue avec un bibliothécaire). Renvoyer aussi les lecteurs vers l’indexation professionnelle, mais également celle des usagers (qui devrait apparaître sur l’OPAC avec un nuage de tags). Ainsi que vers une suggestion d’achat ou une demande de PEB. Ou relancer sur d’autres moteurs (Sudoc, Gallica, GoogleBooks).
La liste des résultats de l’OPAC devrait également être classée par pertinence (et pas alphabétiquement).
– Quelqu’un à la médiathèque Etienne Caux a utilisé HIP4 (HIP Extended) pour bidouiller le catalogue sans passer par un module payant du SIGB. Le script fonctionne avec Fireefox et sera installé en dur sur les OPAC dans la médiathèque. Le script permet de faire apparaître, dans la notice bibliographique, les couvertures Amazon, ainsi que « Rechercher ce document sur » Sudoc et GoogleLivres, ainsi qu’un permalien (qui est produit mais pas rendu public par le SIGB en question).
– Le Sudoc essaie de développer une version mobile. Angers est en train de l’installer sous Android.
– Des BU aux Etats-Unis ont permis que non seulement on puisse interroger l’OPAC depuis la page Facebook de la bibliothèque, mais surtout que les résultats soient rapatriés dans cette même page Facebook.

CR : Marianne Clatin

Publicités
Cet article, publié dans Atelier 13 : Enrichir son Opac, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

7 commentaires pour Enrichir son OPAC / Marianne Clatin

  1. Ping : Valoriser le travail d’autrui, est-ce honteux ? « Bibliothèques [reloaded]

  2. lebartok dit :

    Le script d’enrichissement Greasemonkey présenté lors de l’atelier est disponible sur le site userscripts.org : HIP Extended

  3. BS dit :

    A mon humble avis, le catalogue doit refléter le travail des bibliothécaires et ce qu’en font les lecteurs.
    Cela passe donc par un tâtonnement et non un enrichissement automatique. La condition est que les bibliothécaires aient la main sur leur sigb.
    Ex. Vous effectuez une veille pour acheter des titres. Cette veille doit être réinjectée sur votre catalogue : les lecteurs sont comme vous, ils ont besoin de renseignement.
    Vos lecteurs empruntent certains titres, consultent certaines données en ligne. Utiliser cette action pour moderniser votre affichage. Cela vous aidera dans vos prochaines acquisitions.
    Dernier point : les lecteurs n’enrichiront jamais un catalogue que les bibliothécaires eux-mêmes n’enrichissent pas. C’est donnant donnant.

    PS : Titelive a une offre multimédia de couverture et de présentation à un prix très attractif, n’hésitez pas à contacter cette société.

  4. shaunlemouton dit :

    Le site nonfiction.fr est un site sérieux de critiques d’ouvrages en SHS. Se pose la question de la légitimité d’indiquer à l’OPAC des critiques (subjectives), mais reste que c’est un site de spécialistes et non lucratif. J’ai demandé s’il était possible d’avoir des RSS fins par discipline (en attente). L’idéal serait une API chez eux pour que les SIGB moissonnent leur base d’articles.
    A minima, l’insertion de liens (après mise en place d’une chaîne de travail performante) en manuel par les acquéreurs ne me semble pas infaisable. Petit à petit l’enrichissement peut se faire.

    Si certaines expérimentations de renvois type SFX mais sur l’opac Ppouvaient être signalées ici ce serait bien…

  5. chapi dit :

    « Le Sudoc essaie de développer une version mobile.  » ?
    Une version mobile du catalogue Sudoc est en cours de développement oui…
    « Angers est en train de l’installer sous Android. »
    Ce qui veut dire ? Une appli ? Serait-il possible d’avoir plus d’infos ?
    Merci 🙂

    • dbourrion dit :

      Sur Angers/Androïd : avons une appli proto sous Androïd, réalisée par un stagiaire fin année universitaire dernière – pas mise en production pour un problème de sécurité sur lequel je n’ai pas eu le temps de me pencher encore.

  6. Ping : Ateliers in Angers | Frankophone bibliothekarische Weblogs

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s